Le sevrage du chaton

Chaton blanc dans un panier

Sommaire

$

L’essentiel à savoir sur le sevrage du chaton

$

Combien de temps doit durer le sevrage du chaton ?

$

L’alimentation durant le sevrage

$

Qu’apprend le chaton durant le sevrage ?

$

Les risques si le sevrage n’est pas fait de manière correcte

L’essentiel à savoir sur le sevrage du chaton

Ça y est, les petits de votre femelle sont nés ! Vous avez déjà entendu parler du sevrage mais sans trop savoir ce que c’était vraiment et surtout comment ça se passait. L’étape du sevrage est très importante dans la vie du chaton : il est défini comme étant l’émancipation du chat par rapport à sa mère. Cette période de transition mais aussi d’éducation va lui permettre de grandir, de se développer et de devenir indépendant. Votre petit va partir à la découverte du monde, et il va apprendre à interagir avec lui ! Mais comment le chaton peut-il acquérir cette autonomie ? 

Combien de temps doit durer le sevrage du chaton ? 

Le sevrage commence environ 4 semaines après la naissance du chaton. La première phase, alimentaire, dure jusqu’à ce qu’il atteigne 8 semaines. Il continue ensuite jusqu’à ses 12 semaines pour l’éducation. Le sevrage doit continuer jusqu’à ce que la mère rejette ses petits d’elle-même : en effet, quelques semaines après la grossesse (3-4 semaines), elle va de moins en moins tolérer la tétée (la petite langue râpeuse des petits lui fait mal) et va donc en quelque sorte, être moins disponible pour ses bébés afin que leur émancipation débute. Les petits vont devoir commencer à manger les mêmes aliments que leur mère.

Chaton aux yeux bleus

Pour ce qui est de l’âge du chaton, le sevrage doit durer jusqu’à deux mois GRAND MINIMUM, c’est le moment où il sera sevré alimentairement mais pas psychologiquement. L’idéal reste tout de même 3 mois, car à ce moment-là le chat sera sevré totalement et sa mère aura pu parfaire son éducation. Il est important de bien respecter ce délai, car si le sevrage se fait trop tôt, cela peut entraîner des troubles psychologiques et des problèmes de santé pour le futur chat que deviendra votre chaton. S’il vous mordille ou grimpe sur vos jambes étant petit pour jouer, dites-vous que ça sera moins fun quand il fera 4kgs ! 😉 

Si vous avez recueilli un chaton orphelin abandonné ou que vous devez en nourrir un avec du lait maternisé, il devra tout de même être sevré comme les chatons élevés au lait maternel. La transition alimentaire sera la même ; pensez cependant à bien choisir les nouveaux aliments des petits élevés au lait maternisé ! Choisissez des croquettes riches en nutriments qui vont favoriser l’immunité du chaton et lui donner toutes ses chances pour se développer correctement. Si vous ne savez pas comment les choisir, le groupe Facebook SOS Croquettes a des fichiers PDF expliquant et sourçant toutes les informations sur l’alimentation. Ils expliquent comment analyser ses croquettes et quelles références de quelles marques choisir pour quel âge/mode de vie.

Chaton qui dort

L’alimentation durant le sevrage 

Votre chaton va parcourir le monde qui l’entoure avec une énergie débordante ! C’est donc grâce à une nouvelle alimentation que votre petite boule de poils va devenir plus forte. L’alimentation est très importante pendant le sevrage, c’est ce qui va permettre au chaton de se développer physiquement.

C’est une étape cruciale qu’il ne faut pas négliger ! Votre chat change, il faut donc choisir un régime bien adapté en fonction de ses nouveaux besoins. Votre petit va passer d’une alimentation liquide à une alimentation solide, il va commencer à varier son alimentation en passant du lait maternel aux croquettes/pâtée dans la gamelle de sa mère. Tout cela se passe à partir de la quatrième semaine environ. 

Je vous conseille de commencer doucement, en proposant à vos chatons une alimentation mixte pour débuter, comme par exemple en lui donnant de la pâtée spéciale pour chatons. Vous pouvez très bien commencer par diminuer peu à peu les quantités de lait et augmenter la dose de croquettes par jour (à noter que la pâtée est plus digestible). Un sevrage trop brusque ne serait pas le bienvenu car cela pourrait troubler la santé de votre chaton. Privilégiez des aliments riches en calories et faciles à digérer : les croquettes riches en énergie pour vos chatons seront aussi adaptées à votre chatte qui allaite. 

Petite astuce : pour que vos chatons s’habituent tranquillement aux croquettes, humidifiez les avec un peu d’eau tiède ou du lait maternisé (attention, pas de lait de vache/autre, les chats ne le digèrent pas et cela peut même être dangereux pour les chatons, qui sont fragiles) pour les ramollir et en faciliter la prise pour leurs petites dents. Utilisez si possible une gamelle avec des rebords assez bas ou bien une petite assiette pour qu’ils puissent accéder facilement à la nourriture.

Chaton qui mange dans une gamelle

Qu’apprend le chaton durant le sevrage ? 

Comme je vous l’ai expliqué plus tôt, le sevrage est la période ou le chaton va grandir mais surtout se détacher de sa mère. Il va devoir apprendre à tout faire tout seul ! Ça commence par apprendre à faire sa toilette sans que sa mère ne l’aide. Il faut aussi penser à lui apprendre comment utiliser la litière si leur maman ne leur a pas montré, ou encore ne pas oublier de lui apprendre à manger dans une gamelle. Si vous avez des doutes sur quelle litière choisir pour votre chaton, je vous conseille de lire mon article sur les différentes litières qui existent afin de faire le meilleur choix. 

En bref, votre minou va reproduire tout ce que fait sa mère. Une fois qu’il aura assimilé toutes ces tâches essentielles, le chaton sera capable à la fin du sevrage d’être indépendant et autonome dans la réalisation de celles-ci.

Il faut aussi penser à bien le familiariser au nouvel environnement dans lequel il grandira et évoluera. Que ce soit ses congénères, les humains, de nouveaux lieux que vous fréquentez régulièrement, ou même les autres animaux (chiens ou autres), votre animal devra s’acclimater à ce nouveau mode de vie. Afin de ne pas l’effrayer, il vaut mieux y aller tout doucement et petit à petit. Mettez votre chaton en confiance, il ne s’agit pas de le dégoûter de ce nouvel environnement. 

Par exemple, si vous avez un jardin, faites-lui découvrir en le tenant face à votre fenêtre sécurisée dans un premier temps, qu’il hume l’air, puis en le plaçant quelques minutes à la fois dans une cage à lapins sous surveillance dans l’herbe, et jouez un peu avec lui. Ne le laissez-pas sortir seul avant qu’il ait au moins 1 an, car étant jeune et naïf il est vulnérable à tous les dangers de dehors. Une alternative s’il déborde d’énergie est de le sortir en harnais, ainsi il a l’air frais ET la sécurité !

Deux chatons dans un panier

Les risques si le sevrage n’est pas fait de manière correcte

Si vous avez suivi toutes les bonnes étapes, votre chaton devrait grandir et vous pourrez le voir s’épanouir ! Cependant, il est bon de savoir que le sevrage représente pour le chaton une stabilité psychologique et lui permet de rester en bonne santé à l’âge adulte. Si les délais du sevrage ne sont pas respectés, que votre chat est sevré trop tôt, ou que le sevrage n’est pas réalisé de manière naturelle, le chaton court des risques lorsqu’il atteindra l’âge adulte : 

  • Instabilité émotionnelle (votre chat a peur de vous, il a des comportements agressifs, d’hyperactivité ou d’hyper-émotivité, il vous montre un attachement démesuré)
  • Manque d’adaptation à son environnement (congénères, humains, lieux…) qui va générer du stress chez votre chaton ; c’est une source de troubles, de maladies ou encore de comportements anormaux. 
  • L’incapacité de faire ses tâches essentielles (manger dans sa gamelle, faire sa toilette, utiliser sa litière…)

Attention ! Il faut savoir qu’en France la loi interdit de céder un chaton avant qu’il n’ait atteint l’âge de 8 semaines et ce quelque soit l’endroit d’acquisition du chaton. Cette loi permet de protéger les chatons d’un sevrage trop précoce. Si vous souhaitez adopter un chaton, il est plus prudent de bien respecter cette législation, vérifiez que votre futur chaton soit bien âgé d’au moins 8 semaines.

De plus, il doit être obligatoirement identifié par puce électronique ou tatouage. Toutes les associations proposent des chatons déjà identifiés voire déjà vaccinés, qui n’attendent plus que découvrir votre chez-vous ! Un petit tour sur le site Seconde Chance vous permettra de trouver les structures proches de votre domicile.

Amélie Mathieu comportementaliste visage

Bonjour ! Moi, c’est Amélie, comportementaliste félin. J’ai des chats depuis que je suis née, ils me passionnent depuis ma plus tendre enfance et j’ai toujours été sensible à leur situation : j’aime les chats et je veux qu’ils se sentent bien, voici mon motto ! Alors dès que j’ai su que je pouvais aider des personnes à restaurer leur relation de confiance avec leur chat, j’ai sauté sur l’occasion. Je mets tout mon savoir et mon énergie au service des chats que je rencontre. Un souci ? Une question ? Prenez RDV !

Amélie Mathieu

Comportementaliste du chat

D’autres articles pouvant vous intéresser

1 Comment

  1. Anna

    J’ai entendu dire que les femelles pouvaient être sevrées correctement seulement à partir de 4 mois en moyenne, est-ce vrai ?

    Reply

Trackbacks/Pingbacks

  1. Quel bac à litière choisir pour mon chat ? - Comportementaliste du chat - […] tout petits chatons (1 mois), il faut prévoir un bac assez bas (10 cm maximum).  Mais attention, petit chaton…
  2. Quel chat choisir ? - Comportementaliste du chat - […] est-ce qu’il y en a ? Eh bien si votre chaton n’a pas passé assez de temps avec sa…
  3. Comment nourrir un chaton au biberon ? - Comportementaliste du chat - […] a besoin) jusqu’à ce qu’il atteigne au moins 4 semaines. C’est à partir de cet âge-là que la période…
  4. Mon chat est stressé ! - Comportementaliste du chat - […] sevrage mal effectué : si vous avez lu mon article sur le sevrage des chatons, vous savez déjà que…

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *