L’accouchement chez le chat

Chatte et ses petits

Comment reconnaître l’arrivée d’une mise-bas ?

La mise-bas chez le chat correspond à l’accouchement pour nous, humains. Votre chatte est enceinte et vous aimeriez savoir à quel moment arriveront ses petits ? Il est important, pour ce faire, de bien reconnaître l’arrivée d’une mise-bas. Afin d’éviter tout problème lors de son accouchement, voici tout ce que vous devez savoir sur l’accouchement chez le chat. 

Il faut savoir que la mise-bas survient en moyenne entre 60 et 70 jours après la saillie. Si ce n’est pas le cas, c’est qu’il y a sûrement un souci : consultez votre vétérinaire afin de prévenir tout problème de santé

Lorsque l’accouchement de votre chatte est imminent, sa température rectale va chuter entre 1°C et 2°C durant les 48 heures qui le précèdent ; sa température corporelle passera donc de 38-39°C à 37°C. Ce sont des facteurs importants à vérifier maintenant que vous pouvez déterminer la date approximative de l’accouchement de votre femelle. 

Faites attention aussi aux réactions de votre chatte : avant la mise-bas elle risque d’être plus agitée que d’habitude. Cela pourra être observé notamment avec des changements comportementaux : elle peut paraître anxieuse ou en manque d’appétit.

Chatte enceinte

La préparation d’une mise-bas 

Pour que tout se passe comme sur des roulettes,voici mes conseils pour bien préparer une mise-bas quelques jours avant le jour J présumé.

Pour la maman

Vous avez remarqué un changement dans le comportement de votre chatte, elle va sûrement bientôt mettre bas ! Elle a ressenti que son accouchement était proche et va s’isoler et chercher à se fabriquer un nid dans un endroit calme et à l’écart de tout agitation. Elle peut décider d’utiliser sa litière comme nid, mais il est plus prudent et même recommandé de ne pas la laisser faire pour le bon déroulement de l’accouchement, sa bonne santé et celle des chatons. L’endroit ne sera pas hygiénique et la chatte ne sera pas confortablement installée, ce qui peut entraîner des douleurs, voire une infection. Vous pourrez remarquer qu’elle sera sûrement agitée, voire paniquée, et beaucoup miauler.

Pour l’humain

Que faire quand votre chatte se prépare à accoucher ? Pour que l’arrivée des chatons se fasse dans les meilleures conditions possibles, prévoyez un carton ou une caisse pour la mise-bas de votre chatte au cas où celle-ci n’aurait pas fabriqué son propre nid. Cette caisse doit être assez spacieuse pour que la femelle puisse s’y installer confortablement (au moins 1,5x sa taille et minimum 45cm de hauteur), et doit être posée dans un endroit calme et à l’abri des courants d’air et du froid. Trouvez de vieux draps ou de vieux vêtements que vous pourrez facilement laver et remplacer pour les déposer au fond de la caisse, cela la rendra plus confortable. Avec les rebords de cette caisse, la chatte se sentira en sécurité. Petite idée pour vous : un parc à chatons ou autre espace large et clos surmonté de serviettes de toilette font très bien l’affaire !

Une fois le nid installé, essayez de rester discret et accordez un peu de tranquillité à la future mère, sauf si vous voyez qu’elle vous demande elle-même de l’affection. 

Fournissez-vous en matériel pour chatons (lait maternisé TVM, biberons, bouillottes à eau ou bouillottes électriques) au cas-où il y aurait un problème (certains vétérinaires ont des kits tout prêts).

Chatte et ses petits dans un carton

Le déroulement d’une mise-bas 

Maintenant que tout le monde est en place, voici les trois étapes importantes de l’accouchement chez la chatte. Il y a d’abord le début du travail, où elle va se préparer afin d’expulser ses petits, puis la phase d’expulsion des chatons, et, pour finir, la phase de l’expulsion des placentas. 

Le travail 

Vous vous posez certainement des questions comme “combien de temps entre chaque chaton ?” ou “combien de temps va durer l’accouchement de maman chatte ?”. Le travail pour la chatte peut durer entre 4 à 30 heures en moyenne. Parfois même dans des cas plus rares, il arrive que la mise-bas dure beaucoup plus longtemps que ça ; c’est-à-dire, 36 ou même encore 48 heures ! Eh oui, rien que ça !

Afin de se préparer pour l’accouchement, la chatte prépare son utérus et son col pour l’expulsion des chatons en se léchant ; c’est le début des contractions volontaires, qui seront de plus en plus fréquentes. L’arrivée des petits est imminente ! A noter que les chattes sont parfois capables de débuter une mise-bas puis de la stopper et de reprendre d’elles-mêmes le travail après un délai de 12 à 48 heures et ce, sans intervention. 

Expulsion des chatons 

La femelle va mettre bas en moyenne entre 3 à 9 chatons, une sacrée marmaille donc. Les contractions seront de plus en plus fréquentes et les poches fœtales vont se percer, puis les premières eaux vont être libérées. Les petits vont donc sortir la tête ou le bassin en avant. S’ils se trouvent dans une autre position, cela risque de poser problème. Si vous voyez que votre chatte continue à avoir des contractions mais qu’aucun chaton ne sort, c’est que ce dernier est sûrement dans une mauvaise position ou bloqué.

Les contractions forcées peuvent être dangereuses selon la durée, alors dans ce cas-là, il vaudra mieux contacter un vétérinaire d’urgence. Le temps entre chaque chaton sera variable, il n’y a pas de durée fixe : il peut varier entre 1 et 30 minutes ou 2 heures. Cependant, si vous constatez plus de 2h entre l’expulsion de chaque bébé, filez vite chez le vétérinaire d’urgence ouvert 24h/24 !

Expulsion des placentas 

C’est lors de la dernière phase que la mère va d’abord expulser puis manger ce qu’on appelle les annexes fœtales : les placentas, puis les poches et cordons ombilicaux. Les placentas peuvent être expulsés entre chaque naissance de chaton dans les 15 minutes qui suivent l’arrivée d’un petit, mais ils sont souvent expulsés tous ensemble après les naissances. La chatte peut ensuite les manger (ses placentas, pas les chatons !) car elle aura perdu beaucoup d’eau pendant son accouchement et sera déshydratée. Les placentas étant riches en eau, cela lui permettra de se réhydrater.

Chatte qui nourrit ses petits

Après l’accouchement

Une fois que le travail semble terminé pour la maman, il ne faut pas oublier de compter les placentas qui ont été expulsés avant qu’elle ne les mange, vous serez donc sûr et certain qu’aucun chaton n’est resté bloqué. Ensuite elle va commencer à se détendre et allaitera les chatons. Le comportement de votre chatte juste après l’accouchement va sûrement différer de son habitude : après tout ce travail, la maman chatte manquera d’énergie et aura besoin de repos, surtout si la mise-bas a pris du temps.

Donnez-lui à boire et à manger en privilégiant la pâtée ou les aliments humides, et évitez les aliments secs comme les croquettes, qui ne feront qu’empirer son manque d’hydratation. L’accès à la nourriture doit être permanent et la chatte doit pouvoir manger à volonté ; elle connaît ses propres besoins.

Vous remarquerez que ses mamelles auront grossi, c’est normal : la montée de lait se fait au dernier moment chez la chatte, c’est assez rare qu’elle survienne avant l’accouchement. Les petits iront naturellement téter leur mère, car un des premiers réflexes moteurs à la naissance est la succion. 

Vérifiez bien que votre femelle s’occupe bien de ses nouveau-nés : elle doit les laisser téter et devra les lécher plusieurs fois par jour. Si vous avez un doute, vous pouvez vérifier la présence de lait en pressant doucement les mamelles de votre chatte. Si elle semble manquer de lait, il faut contacter votre vétérinaire, il vous donnera du lait maternisé spécialement conçu pour les chatons (évitez à tout prix le lait de supermarché ou le lait classique : les chats sont intolérants au lactose et cela peut tuer les petits).

Chatte blanche et ses petits

En cas de petits prématurés, il est important que vous les placiez vous-même devant les mamelles afin qu’ils puissent se nourrir. En effet, ils seront plus faibles que les autres et n’auront pas forcément la force d’aller jusqu’aux mamelles et de téter. Il faut savoir que les nouveau-nés nourris au lait artificiel auront moins de chance de survivre car ils sont beaucoup plus fragiles. Cependant il y a tout de même quelques réussites. L’allaitement artificiel représente un travail constant pour le propriétaire (un biberon toutes les 2-3 heures et stimulation de l’anus et sexe pour aider les petits à faire leurs besoins) et le succès n’est pas assuré. En premier lieu, demandez conseil à votre vétérinaire.

Chaton qui boit au biberon

Dernière remarque : elle aura des pertes rougeâtres ou brunâtres 2-3 semaines après sa mise-bas, si elles ne sont pas malodorantes c’est totalement normal et sans danger.

Et voilà, vous êtes maintenant paré pour l’arrivée des petits ! Pensez à faire stériliser votre chatte une fois les petits sevrés, et si vous ne savez pas quoi faire d’eux, vous pouvez contacter des associations et refuges proches de chez-vous et vous proposer en tant que famille d’accueil le temps de leur sevrage.

Amélie Mathieu comportementaliste visage

Bonjour ! Moi, c’est Amélie, comportementaliste félin. J’ai des chats depuis que je suis née, ils me passionnent depuis ma plus tendre enfance et j’ai toujours été sensible à leur situation : j’aime les chats et je veux qu’ils se sentent bien, voici mon motto ! Alors dès que j’ai su que je pouvais aider des personnes à restaurer leur relation de confiance avec leur chat, j’ai sauté sur l’occasion. Je mets tout mon savoir et mon énergie au service des chats que je rencontre. Un souci ? Une question ? Prenez RDV !

Amélie Mathieu

Comportementaliste du chat

D’autres articles pouvant vous intéresser

1 Commentaire

  1. Milan

    Notre Crevette a essayé 3 couchettes avant de trouver la bonne pour son accouchement, elle a eu du mal à trouver sa place la pauvre.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *