Comment nourrir un chaton au biberon ?

Chaton nourri au biberon

Donner le biberon à un chaton peut être très technique

Il est important de bien identifier les besoins de votre chaton, surtout quand il s’agit de sa nutrition.

Si vous avez récemment recueilli un chaton orphelin, ou que votre chatte manque de lait pour nourrir ses petits, vous allez devoir nourrir votre chaton au biberon ! 

Si vous remarquez que votre chatte refuse de s’occuper de ses petits après leur naissance, c’est peut-être qu’elle souffre de mammite. Cette infection des mamelles ne va pas lui permettre de proposer du lait maternel de bonne qualité à ses bébés, voire pas de lait du tout selon les cas (votre vétérinaire vous dira mieux que moi 😉). À vous de prendre son relais pour nourrir les petits, donc !

Bien sûr il faut choisir un lait adapté, avoir un matériel adéquat (souvent les vétérinaires proposent des kits nouveaux nés) et bien prendre en compte les informations dont je vais vous faire part sur la nutrition d’un chaton au biberon. 

Tout d’abord, il faut savoir qu’un chaton devra être nourri au biberon (s’il en a besoin) jusqu’à ce qu’il atteigne au moins 4 semaines. C’est à partir de cet âge-là que la période cruciale qu’est le sevrage va commencer pour votre chaton.

Petit chaton qui boit au biberon
Petit chaton qui boit au biberon (mobile)

La tétée au biberon se fait confortablement

Comme votre chaton vient de naître, il n’a pas les défenses immunitaires suffisantes et il est donc assez fragile. Pour le protéger, veillez à bien vous laver les mains et à bien stériliser le biberon en le plongeant dans de l’eau bouillante pendant 5 minutes avant de le nourrir, pour éviter tout type de contamination. Pour être le plus à l’aise possible, le chaton ne doit être ni debout, ni assis. Prenez-le dans votre main et mettez le dans une position quasi assise, les pattes appuyées sur votre main. Installez vous de préférence dans un endroit calme où vous ne serez pas dérangé afin de bien prendre votre temps pour le nourrir

Préparer le biberon

Pour préparer votre biberon, versez de l’eau tiède à l’intérieur jusqu’à la graduation souhaitée et ajoutez la dose de poudre correspondante. Les biberons sont en général gradués ; si par exemple vous devez préparer 30 ml de lait pour votre chaton, il faudra que vous remplissiez de l’eau jusqu’à la ligne 30 ml indiquée sur le biberon.

Pour réchauffer votre biberon s’il n’est pas à la bonne température, prenez un verre d’eau que vous ferez réchauffer au micro-ondes pour environ 1 minute/1 minute 30. Ensuite sortez le verre du micro-ondes et placez le biberon avec le lait dans le verre d’eau chaude : la température de l’eau va le réchauffer. Attendez 15 à 30 secondes pour le sortir et testez la température du lait sur l’intérieur de votre poignet. S’il n’est pas assez chaud, remettez-le dans le verre d’eau. S’il est trop chaud, attendez quelques instants.

Le lait que vous donnez à votre chaton doit être à la bonne température : pour éviter les brûlures, les problèmes de mauvaise digestion et de diarrhées (qui peuvent être fatales à cet âge-là), donnez-lui le lait tiède, ni trop chaud ni trop froid. 

Pour commencer, pressez légèrement le biberon pour que quelques gouttes de lait sortent, ensuite placez tout doucement la tétine dans la bouche du chaton. Laissez-le boire à son rythme. Une solution alternative quand vous avez plusieurs chatons : le Nourrinou Bibi. Il rappelle les tétines de la maman et permet de disposer plusieurs chatons sur un même biberon.

Stimuler un chaton après chaque biberon

Il faut savoir que la maman de votre chaton n’a pas qu’un rôle de nourricière, elle a aussi un rôle hygiénique et social. Elle va apprendre à son petit à tout faire tout seul et à se socialiser ; surtout pendant la période du sevrage. La mère lèche souvent ses petits afin de les aider à faire leurs besoins puis de les nettoyer, pour stimuler leur circulation sanguine mais aussi la respiration. Elle leur lèche l’abdomen et la région anogénitale, et ingère leurs selles et urines (on ne vous demande pas d’aller jusque-là non plus rassurez-vous 😉). 

En léchant ses petits, elle va aussi manifester sa présence et les rassurer. Ces contacts avec leur mère sont essentiels pour le développement sensoriel des chatons. Du coup, comment ça se passe pour un chaton qui est orphelin ? Après chaque repas, massez la zone périnéale de votre chaton avec un gant ou un coton humide pour l’aider à faire ses besoins et favoriser la digestion.

Chaton qui boit au biberon sur genoux
Chaton qui boit au biberon sur genoux (mobile)

Gare à la fausse route !

Les chatons sont très très fragiles ! Si vous avez un doute n’hésitez pas à appeler votre vétérinaire. Si vos chatons poussent trop fort pour faire leurs besoins, ils peuvent faire une descente d’organes. Il faut savoir qu’ils peuvent aussi faire une fausse route s’ils ne sont pas positionnés correctement lorsque vous les nourrissez (s’ils sont sur le dos), si vous allez trop vite pour faire couler le lait dans leur gueule, ou si vous ne respectez pas quand il en a assez. Les fausses routes entraînent la prolifération de bactéries dans les poumons et c’est la mort assurée pour vos petits s’ils ne sont pas pris en charge immédiatement. 

Gardez les chatons près de vous

Les chatons aiment le contact ! N’hésitez pas à leur installer un petit nid rien que pour eux. Par exemple, vous pouvez leur construire une poche kangourou. C’est une poche cousue où vous allez pouvoir placer vos chatons contre vous : ils entendront votre cœur battre et cela les rassurera. 

Combien de biberons par jour donner à un chaton ? 

Vous aurez besoin de nourrir le chaton au biberon jusqu’à ses huit semaines minimum, l’âge de son sevrage alimentaire. Il faut bien penser à adapter la fréquence des repas et la quantité de lait en fonction de l’âge du chaton et ce jusqu’à son sevrage complet (1ère, 2ème, 3ème et 4ème semaine) :

  • Pour les chatons de moins d’une semaine : 8 repas par jour, un biberon toutes les 2 heures
  • Pour les chatons de deux à trois semaines : 6 repas par jour, un biberon toutes les 3 heures
  • Pour les chatons de plus de trois semaines : 5 repas par jour, un biberon toutes les 4 heures puis espacer progressivement.

Après quatre semaines et après avoir réduit la fréquence des biberons, vous pouvez commencer à lui faire manger un peu de pâtée pour chaton afin de commencer la transition alimentaire pour le sevrage (mettez-lui un peu de pâtée dans la bouche avec le doigt pour qu’il goûte et s’habitue au nouveau goût). On peut continuer de proposer le biberon à un chaton jusqu’à la fin de son sevrage comportemental à ses 12 semaines. Faire la pesée du chaton est crucial (c’est comme avec les bébés), il faut vérifier que votre petit grandisse bien et prenne des forces ! 

Pour ce qui est de la quantité de lait à donner, l’adapter en fonction des besoins du chaton est la meilleure solution (référez-vous à la boîte de lait). Restez attentifs et vérifiez après l’avoir nourri si votre chaton a encore faim ou s’il est rassasié. Je répète d’ailleurs qu’il faut bien penser à le stimuler après la prise de biberon (c’est l’équivalent du rototo pour les bébés humains).

Chaton avec boule de fil
Chaton avec boule de fil (mobile)

Lait de vache et chaton ne font pas bon ménage 

En tant que nouvelle maman, Il faut être vigilant et penser à la santé du chaton en choisissant du lait bien adapté. Contrairement à ce qu’on pense, le chat est intolérant au lactose, et le lait de vache n’est pas du tout fait pour les chatons. En effet, il n’est pas assez riche et est mal digéré par les chatons car il contient beaucoup trop de lactose ce qui peut entraîner des problèmes de déshydratation, des carences, et des problèmes digestifs qui réduisent les chances de survie des chatons déjà faibles sans le lait de leur mère.

Choisissez bien votre lait. Passez au lait maternisé spécialisé (évitez absolument les laits spécial chatons de supermarché qui sont vraiment mauvais pour votre animal).

Si vous avez besoin de nourrir votre chaton en urgence, et que vous ne pouvez pas vous rendre chez un vétérinaire ou dans une pharmacie, utilisez une recette à base de jaune d’œuf, de lait de chèvre et de crème ( 100 ml de lait de chèvre – vous pouvez exceptionnellement utiliser du lait de vache, 100 ml de crème fraîche 12 % et un jaune d’œuf). C’est une solution temporaire ! Cette solution doit être utilisée seulement pour 24h maximum, il ne faut pas la pratiquer tout au long du biberonnage, il y a danger, cela pourrait être fatal pour le chaton.

Chaton qui dort
Chaton qui dort (mobile)

Donner une alimentation complète au chaton

Une question que vous vous posez sûrement, est « comme les chatons orphelins ne sont pas nourris de la même façon que les chatons nourris par leur mère, faut-il complémenter l’alimentation d’un chaton nourri au biberon par rapport à un chaton nourri par sa mère ? ». 

Eh bien, pas nécessairement, le léger retard de croissance que peut avoir le chaton peut être compensé. Si vous pensez que votre chaton en a besoin, pensez au colostrum (premier lait sécrété par les mamans) qui est très riche en anticorps. Il existe des substituts de colostrum que vous pouvez trouver dans le commerce sous forme de poudre ou complément alimentaire. Pour être sûr de ne pas vous tromper, contactez votre vétérinaire qui pourra vous conseiller. 

SOS ! Mon chaton refuse son biberon

Il peut arriver que votre chaton ne veuille pas du biberon. Avant tout, vérifiez qu’il n’ait pas de diarrhée, mais si c’est le cas mettez une pincée de Smecta et une d’Adiaril dans le biberon. Si au contraire le chaton semble constipé, versez 2 à 3 gouttes d’huile (olive, tournesol) dans le biberon et mettez-lui un peu de Bébégel (gel anti constipation pour les bébés humains) dans l’anus pour ramollir les selles. Vous pouvez trouver le tout en pharmacie.

Si le biberon ne passe vraiment pas, essayez avec la seringue ou la pipette. À noter que, c’est beaucoup plus délicat et que cela augmente le risque de fausse route pour votre chaton, il faut les tenir sur le côté de la gueule pour limiter les risques. Pour rappel, les chatons sont très fragiles, si vous avez un doute, foncez chez votre vétérinaire !

Chaton tout petit qui boit au biberon
Chaton tout petit qui boit au biberon (mobile)

Adapter son environnement pour le bien être des chatons

Quand on accueille des chatons chez soi, il faut penser à la température ambiante, au degré d’humidité dans l’air, à la ventilation et à l’espace que l’on va donner aux chatons.

La température ambiante 

Les chatons étant très fragiles, la chaleur va être essentielle pour eux car leur température corporelle dépend de la température extérieure. En effet, jusqu’à ce qu’ils atteignent 3 semaines/1 mois, ils ne sont pas capables de maintenir seuls une température corporelle suffisante. En temps normal, la chaleur de la mère et le contact entre les chatons sont assez pour garder les petits bien au chaud. Lorsque les chatons sont orphelins, il faudra trouver des sources de chaleur supplémentaires pour combler le manque de chaleur de la mère.

En effet, quand la température ambiante est trop basse, le chaton va puiser dans ses réserves (qui sont déjà assez faibles) afin de se garder au chaud. S’il n’a plus de forces, il va devenir moins actif, il tétera moins, et une hypoglycémie peut s’installer, le tube digestif deviendra paralysé. Le manque de chaleur pour le chaton peut lui être fatal, et c’est d’ailleurs une cause fréquente de mortalité. Au contraire, si la température externe est trop importante, le chaton va se déshydrater et risque aussi dans ce cas la mort.

Pour ne pas se tromper, voici la température ambiante adaptée en fonction de l’âge du chaton :

  • À partir de la première semaine : 31 à 33 °C
  • À partir de deux semaines : 26 à 29 °C
  • À partir de trois semaines : 26 °C
  • À partir de quatre semaines : 24 °C
  • Après un mois : 21 °C

Vérifiez régulièrement la température du nid avec un thermomètre ! Pour qu’ils soient bien au chaud vous pouvez utiliser une lampe chauffante que vous positionnerez au-dessus de la boîte, ni trop proche ni trop éloignée.

Globalement, l’astuce pour maintenir une température ambiante adaptée, c’est de se munir soit d’un chauffage d’appoint, d’une lampe chauffante infrarouge, d’une bouillotte, d’une couverture électrique, soit d’une bouteille remplie d’eau chaude.

Contrairement à la lampe infrarouge, les bouillottes ont l’avantage de chauffer le ventre et non le dos. Si vous optez pour une lampe, le fait qu’elle doive être placée au-dessus du nid augmente les risques de dessèchement : placez la à hauteur réglable, 70 cm au-dessus des petits c’est parfait.

Sachez que, quel que soit le matériel que vous utilisez pour chauffer vos chatons, chacun dessèche leur environnement, attention donc, comme dit plus tôt, à ne pas les laisser se déshydrater ! Pensez à mettre des récipients d’eau non loin du nid pour aider à garder l’air humide.

Chaton noir
Chaton noir (mobile)

Le degré d’humidité dans l’air 

Le degré d’humidité dans l’air doit se situer entre 55 et 65%. Très précis n’est-ce pas ? 

  • Une humidité au-dessus de 75% entraîne la prolifération de bactéries dans l’air et augmente le risque d’infection.
  • Une humidité en dessous de 45% contribue au dessèchement des muqueuses et à une déshydratation.

Vous pouvez prendre ces mesures avec un hygromètre, mais, en général, si la température ambiante est adaptée aux chatons et que vous avez installé des récipients d’eau tout autour du nid, l’air ne devrait pas devenir trop sec. 

La ventilation 

Pour bien chasser les microbes et protéger les petits, il faut penser à renouveler l’air au moins 5 fois par heure. La ventilation ne posera pas de problème si le nid n’est ni trop petit ni trop fermé. Tout est une question d’équilibre !

Le nid des chatons 

Le nid des chatons doit être résistant aux variations de températures et aux courants d’air mais sans empêcher la circulation de l’air. Vous pouvez par exemple utiliser un bac à litière vide ou un bac en plastique, ou une simple boîte en carton profonde dans le/laquel.le vous placerez des serviettes lavables, ou du papier absorbant avec en dessous un matelas chauffant ou des bouillottes pour garder les chatons au chaud. Pensez aussi à y ajouter un tapis de propreté ou une alèse jetable si vous mettez des couvertures pour éviter de les changer trop souvent !

Par prudence, laissez un coin de la boîte non chauffé, comme ça, si les petits ont trop chaud ils pourront s’y réfugier.

Vous allez remarquer que vers 2-3 semaines les chatons vont commencer à explorer l’environnement qui les entoure, ils auront donc besoin de plus de place ! Pour faire le nid, plusieurs types de contenants sont possibles, ils ont tous leurs caractéristiques bien propres.

Chat boîte en carton
Chat boîte en carton (mobile)

La boîte en carton

  • Jetable, la boîte est toujours propre
  • Aménageable
  • On peut surveiller les chatons facilement
  • Il faut trouver une boîte avec des rebords suffisamment hauts pour que les petits ne puissent pas glisser
Chatons grande cage transport
Chatons grande cage transport (mobile)

La grande cage de transport

  •  Facile à déplacer et à désinfecter
  •  On peut la refermer
  •  Pas toujours évident d’accéder au fond
  • Pas facile de trouver une grande taille quand on est dans l’urgence (chatons orphelins)
Chaton bac en plastique
Chaton bac plastique (mobile)

La boîte en plastique

  • Accès facile pour surveiller les petits 
  • Facile d’entretien
  • Encore ce problème de taille
Chatons panier en tissu
Chatons panier en tissu (mobile)

Le panier en tissu 

  • Lavable (nécessite un panier de rechange)
  • Les chatons s’en échappent facilement !
Chat cage
Chat cage (mobile)

La cage à lapins

  • Pas simple à nettoyer à cause des barreaux
  • On peut la fermer
  • Les chatons peuvent se blesser selon la conception de la cage
  • Simple à trouver
Chaton panier osier
Chaton panier osier (mobile)

Le panier en osier 

  • Impossible à nettoyer
  • Les chatons en sortent beaucoup trop aisément
  • Ils peuvent se blesser si des morceaux dépassent

Garder une bonne hygiène

Un nid propre

Le nid doit être changé régulièrement afin qu’il reste propre (pas trop souvent non plus, les petits se sentent en sécurité grâce à l’odeur de la portée). Un rythme raisonnable est de changer les couvertures/papiers du nid une fois tous les deux jours.

L’hygiène corporelle des chatons

La mère des petits fait très attention à la propreté de ses chatons, c’est pour cela qu’elle les lèche chaque jour. Ils peuvent se salir avec le lait ou même avec leurs déjections, en se léchant les uns les autres. Il est donc important de les garder propres, et ce avec grand soin pour éviter des irritations cutanées. Pour remplacer la maman chatte, vous devrez effectuer un toilettage des chatons quotidien avec un gant de toilette ou coton imbibé d’eau tiède.

Chatons dans panier
Chatons dans panier (mobile)

Stimuler les sens des chatons

Pour favoriser le développement psychomoteur de vos chatons, leur environnement doit être stimulant (par le toucher, l’ouïe ou la vue…). Manipulez souvent vos petits tout en étant délicats et doux avec eux, cela a un effet très positif pour leur développement. Laissez-les toujours ensemble pour leur permettre d’avoir des contacts corporels, c’est crucial !

En dehors de la stimulation tactile, vous pouvez les habituer à votre environnement par l’ouïe et les odeurs : mettez de la musique ou la radio (pas à fond, attention à leurs petites oreilles !), mangez dans la pièce où ils se trouvent… Enfin, pour leur vue, ne les mettez pas dans le noir. Sans être sous le feu des projecteurs, les petits ont besoin de lumière. Favorisez le développement nerveux du chaton en le stimulant pendant ses phases d’éveil, mais respectez bien ses phases de sommeil, elles sont essentielles pour sa croissance.

Chaton qui joue
Chaton qui joue (mobile)

Le comportement des chatons

Il va arriver un moment où vous ne pourrez plus surveiller vos petits. Pour eux, l’exploration de leur environnement sera primordial ! Le chaton doit s’habituer à diverses situations pour devenir un adulte stable et bien dans ses pattes. Habituez-le aux bruits, aux humains, ou aux autres animaux. Si vous l’habituez dès son plus jeune âge, votre petit sera en confiance dans son nouveau milieu !

Il faut bien penser à le familiariser avec d’autres chats, surtout si c’est un petit orphelin : c’est très important pour sa socialisation, mais aussi pour l’aider à communiquer avec ses congénères. Comme le chaton en temps normal apprend tout de sa mère, pour l’orphelin ce seront d’autres chats qu’il pourra essayer d’imiter. Un défaut de socialisation avec ses congénères engendrerait des problèmes comportementaux importants pour le futur chat.

Pour ce qui est du comportement avec les humains, si les contacts avec ceux qui ont recueilli le chaton ont été intensifs, les chatons orphelins peuvent devenir trop dépendants des humains et faire de l’hyper attachement. S’il n’ont pas reçu l’affection nécessaire, au contraire, les chatons ne seront pas bien habitués aux humains ce qui peut, ici aussi, poser de gros problèmes comportementaux.

Si le chaton devient très attaché à son soigneur, il aura du mal à vivre sans sa présence ce qui peut entraîner de l’angoisse et du stress. Afin d’éviter cela, habituez vos petits à voir et rencontrer différentes personnes de votre famille ou de votre cercle d’amis. Dans le cas inverse, le chaton non familiarisé à l’homme aura tendance à être peureux, il mordra ou griffera plus qu’un autre chat.

Les chatons adorent le contact ! Soyez présents et affectueux et pensez à jouer avec eux, le tout sans trop les couver.

Amélie Mathieu comportementaliste visage

Bonjour ! Moi, c’est Amélie, comportementaliste félin. J’ai des chats depuis que je suis née, ils me passionnent depuis ma plus tendre enfance et j’ai toujours été sensible à leur situation : j’aime les chats et je veux qu’ils se sentent bien, voici mon motto ! Alors dès que j’ai su que je pouvais aider des personnes à restaurer leur relation de confiance avec leur chat, j’ai sauté sur l’occasion. Je mets tout mon savoir et mon énergie au service des chats que je rencontre. Un souci ? Une question ? Prenez RDV !

Amélie Mathieu

Comportementaliste du chat

D’autres articles pouvant vous intéresser

1 Commentaire

  1. Sophie

    Merci pour tous ces conseils qui me sont bien utiles avec la fratrie que j’ai en accueil en ce moment…

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *